Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
assistante maternelle aux gens de la terre

Travailleuse du CARE (soin): Soi d'abord.

 

 

 

"Rentre en toi-même, frappe à ton coeur et demande lui ce qu'il sait" (W.Shakespeare)

 

 

Soi :

La règle Primordiale est de prendre soin de soi,  de l'adulte que l'on est, de l'accompagnant que l'on veut être.

Il ne faut pas confondre "prendre soin de soi" et "prendre soin de son Ego". Quand je prends soin de moi, je cherche seulement à répondre à des besoins essentiels: sentir que j'existe, que je suis vivante, que je suis satisfaite de ce que j'ai et de ce que je fais, que je suis reposée, que je sais mettre de côté les contrariétés, que mes relations extérieures sont bénéfiques pour moi, que je suis intègre avec moi-même et intégrée au monde qui m'entoure, que mon frigidaire est rempli, que je suis libre de mes mouvements et de mes pensées. Lorsque je prends soin de moi, je suis en capacité de partager et donner aux autres.

Prendre soin de son Ego, c'est autre chose! Je vais chez l'esthéticienne et je consomme du caviar bien que je n'en ai pas les moyens, j'attends les compliments et les flatteries, je fais concurrence aux autres, je fais les choses dans mon unique intérêt, j'agis sans révéler mes intentions véritables, j'agis sans tenir compte de la société dans laquelle je vis, mon confort personnel est essentiel. Je prends soin de mon égo-isme ou égo-tisme, puisque je suis centrée sur moi-même. Si je peux partager et donner, c'est pour recevoir de l'autre ce qu'il me doit ! 

- Comment prendre soin des autres si l'on ne sait pas le faire envers soi ?

Si je n'ai pas appris quand j'étais enfant à être attentif à mon bien-être et mon équilibre intérieur, si mes parents ne m'ont pas montré comment faire, c'est dommage. Quelle perte de temps de découvrir une fois adulte le confort intérieur que cela procure et le pouvoir intérieur que l'on possède. Heureusement, nous avons toujours plusieurs chances offertes durant notre vie pour apprendre, réapprendre. Prendre soin de soi, ça peut s'apprendre sans problème. Ca bouscule nos habitudes au début, ça dérange notre entourage qui nous voit changer, mais ce n'est pas grave. Prendre soin de soi pour améliorer nos capacités à prendre soin de l'autre, c'est " tout bénéf ". 

Les  bénéfices: énergie, bien-être, envie, progrès, positivisme, relativisme, gaieté, sérénité, conscience, ouverture, simplicité, vivacité, recul, équilibre, punch, projets, partage, .... 

- Comment être un pare-excitateur quand on ne l'est pas pour soi?  

J'ai découvert le terme "pare - excitation" un jour de pérégrination sur le net tandis que je lisais des articles sur l'agitation d'enfants.

Théorie Freudienne: La couche superficielle de l'épiderme protège la couche sensible de celui-ci et l'organisme en général contre les agressions physiques, les radiations, les excès de stimulations.
C'est la mère qui sert de pare-excitation au bébé jusqu'à ce que le Moi en croissance de celui-ci trouve sur sa propre peau un étayage suffisant pour assumer cette fonction.
Les excès et les déficits du pare-excitation offrent des cas de figure très variés. (e-learning-formation.com)

De mon point de vue, une assistante maternelle, en tant que substitut maternel durant l'accueil a ce rôle de pare-excitateur à endosser. Dans la définition ci-dessus, le sujet concerné est le bébé, mais le fonction pare-excitatrice est un outil comportemental utile pour des enfants plus âgés, n'ayant pas encore étayé cette compétence protectrice.

Pour utiliser la fonction "pare-excitatrice" auprès d'un enfant qui en a besoin, encore faut-il savoir comment faire et être soi-même son propre bouclier protecteur. Apprendre à ne plus être une éponge à stimuli extérieurs. Apprendre à ne pas être un trop fort stimulus extérieur pour l'enfant.

J'ai accueilli une enfant dont la famille vit d'excitations permanentes: parler beaucoup, fort, énoncer 4 consignes à la fois, les parents en désaccords sur des petites choses étaient joyeux mais débattaient devant les enfants. Chaque membre semblait avoir un rôle assigné à tenir (le père râleur et maniaque! la mère bavarde et excessive! l'aînée malade et devenue centre de toutes les attentions, et enfin, la benjamine affirmée et chamboule tout !!! Rien de bien extraordinaire, sauf que les gribouilles révélaient leurs difficultés à s'extraire du tourbillon parental et le témoignaient. J'ai pu parler à la maman du terme "pare-excitateur" parce-qu'elle était réceptive, j'ai montré et dit ce que je faisais de mon côté. 

Etre pare excitatrice, c'est prendre soin de l'enfant en le protégeant de stimulations trop fortes, trop nombreuses, trop intrusives, trop excitantes, non adaptées au stade de développement de l'enfant. Si je "pare" trop, je surprotège. Si je ne "pare" pas assez, je ne protège pas.

Si je me "pare" trop, je me protège trop et risque de me refermer sur moi-même et ne pas être en capacité d'entretenir des relations agréables.

Si je ne me "pare" pas assez, je deviens une victime qui a le sentiment que le monde est mauvais, les gens sont mauvais, les parents employeurs me veulent du mal et les enfants sont insupportables!!

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :