Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
assistante maternelle aux gens de la terre

Approche systémique

Une notion moderne de la psychologie et de la thérapie familiale. Avoir connaissance de la systémique familiale peut avoir un certain intérêt dans les métiers de la petite enfance. C'est une porte nouvelle pour appréhender l'enfant et ses parents, l'enfant dans sa famille, l'enfant et ses parents avec son assmat, l'assmat dans son système familial, les enfants dans un groupe, le patron et ses secrétaires, la voisine et ses copines commères, etc... je m'égare !

La systémique est une approche qui accorde une importance au contexte, à la communication et aux relations entre les personnes, au sein d'un système.

Pour moi, la systémique n'est qu'un outil de travail possible dans la valisette de sherlock holmes. C'est un peu comme jouer au rubikub ou un peu comme monter sur la table et changer de point de vue à la manière du "Cercle des poètes disparus". Je ne peux pas faire plus imagé ! On sent que c'est une histoire d'éléments pris dans un système. Si un élément bouge, c'est tout le système qui bouge. Très Simple.

Donc Donc Donc...Admettons que j'aie un tracas. Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Je cherche des indices dans le système.

Un tracas étant par nature tracassant, je vais chercher à en sortir. Je cherche à sortir de ce "tracas-system". Et hop, vous voyez comme on est vite dans un Système sans le savoir, sans en avoir conscience en tout cas. Et hop, Rubikub ! On tourne le tracas-system dans tous les sens.

Description de situation 1

Je reçois chez moi une mère (la trentaine) et son bébé. C'est une première rencontre. J'ouvre ma porte et l'invite à monter les escaliers jusqu'au palier pour entrer. Je vois une mère, repliée sur son bébé, qu'elle porte et protège comme si des éboulis allaient lui tomber sur la tête. Du bas des escaliers, elle me regarde droit dans les yeux, comme apeurée et suppliante (impression très bizarre). Elle vient à moi parce-qu'elle n'a pas de réponse de la crèche et elle doit reprendre son travail plus tôt que prévu. Elle convient qu'elle ne voulait pas d'une assmat, mais comme je suis une connaissance sûre du père de l'enfant (un papa que je connais depuis 10 ans, mais dans le cadre de son 1er mariage), elle veut bien me faire confiance. Déjà, je vois et j'entends trois trucs qui ne me plaisent pas tellement. La mère est cramponnée à ce bébé pendant que nous parlons. Je vois qu'il est réveillé, il est vif, il gesticule, la mère le contraint. Je propose de l'installer sur le tapis de jeu pendant que l'on fait connaissance. La maman hésite, elle le tient. Je m'installe au sol pour l'inciter à me rejoindre. Je la vois réfléchir. Elle regarde son enfant comme si il était en danger. Je la rassure, je présente des jouets à l'enfant, capable de bouger, ramper, attraper. Je lui suggère de le laisser jouer et de nous rasseoir. A chaque bruit de bouche, la mère se jette sur l'enfant. Je n'ai pas le temps d'interagir avec lui. La communication avec la maman est impossible. Nous ne pouvons pas échanger, elle est préoccupée, elle regarde son enfant sans cesse et me donne des moitiés de réponses...

Cet entretien est insupportable pour moi. J'ai de la peine pour l'enfant. Je reste dubitative. 

Quelques jours plus tard, la maman me téléphone pour me dire qu'elle est ok pour signer un contrat. Nous nous revoyons une seconde fois, en présence du père. Nous signons un contrat.

Cette maman a installé son enfant dans un système de Surprotection, binaire, clos. A chacun son rôle dans le système:

- La mère: la "bonne" mère, la mère "idéale", la mère "protectrice", "vigilante", "en alerte", la "transmission" (bébé porte le prénom du pauvre oncle mort), l' "unique", la "nourricière"... 

- L'enfant: idéal, très désiré, précieux, faible, fragile, dépendant, immature, besoin vital de sa mère,   

- Le tiers, le père, l'assmat, l'autre: DANGER

En repérant le système (hypothétique et établi selon mes observations), son fonctionnement, ses codes, ses enjeux, je peux décider de rentrer dans le système (ou pas). Je peux décider du rôle que je peux jouer, que je choisis de jouer (le tiers aidant). Je peux décider de ce que je vais faire du rôle que la mère m'attribue (le tiers dangereux pour la relation binaire avec son fils), je peux établir une stratégie d'action (soutenir la maman, travailler avec le père et libérer le bébé). 

Conclusion: Quelques semaines plus tard, la maman me téléphone pour m'informer qu'elle a une place en crèche (!). Elle insiste pour me payer un dédommagement pour perte du contrat...comme si elle me remerciait de ne pas avoir eu à jouer le dangereux tiers (!)...

Un an plus tard, elle quittait le père (!). Considéré par la mère comme "Incompétent" pour bien s'occuper de son garçon. Elle tente de s'approprier l'enfant. Mais devant le Juge aux affaires familiales, le père a (ouf!) réussi à faire valoir ses droits et devoirs sur son fils. Ce n'est pas facile tous les jours pour le papa et l'enfant...Je passe sur les détails.

Trois ans plus tard, je croise le duo mère-enfant à l'école maternelle. La maman est fermée sur elle, son regard est perdu dans le vague,elle ne regarde personne, ni la maîtresse qui ouvre la porte, ni les autres parents. Je capte son regard à la sortie, elle ne me reconnait pas. Elle pousse son fils sur son petit vélo. Aucune parole, aucune joie. 

Au SECOURS. 

Epilogue: Profession de la mère : Psychologue (Pardon, je grince !!!!)

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :