Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
assistante maternelle aux gens de la terre

Pipis-Cacas

Quand faut y aller ... faut y aller !! C'est comme les WC !!

Le thème Pipi-Caca-Pot n'est pas mon sujet professionnel préféré, mais je vais me forcer un peu !! En poussant, la crotte va bien sortir !!

Ce qui est assez pratique pour une assistante maternelle, c'est la transmission des savoirs d'enfant à enfant. Professionnellement, je travaille très peu cette étape chez l'enfant. J'assure le côté hygiéniste afin d'éviter que l'on se roule tous dans le pipi à la fin de la journée, mais c'est tout!! Ce n'est ni une fantaisie, ni un manque de rigueur, ni de la bêtise, ni de l'incompétence. C'est simplement diminuer l'interventionnisme et laisser les choses se faire tranquillement puisque de toute manière, elles se feront...

La seule pression peut venir des parents ou des grands-parents, c'est bien connu !!

La pression peut venir de la PMI: "Que ferez-vous des premières selles? Car ceci est comme un Présent de l'Enfant pour son Parent..." (Glups !) 

La pression peut venir de ma mère !: "On vous a mis sur le pot à 9 mois, vous n'êtes pas traumatisés pour autant". Ce à quoi je répondrai (peut-être): "Euh...Oui Maman".

Un enfant ne vous mettra pas la pression pour aller sur le pot...la couche est si confortable, et en plus, il ne connait que cela depuis sa naissance, pourquoi irait-il réclamer autre chose!?

Du côté des adultes, nous pouvons mettre la pression à l'enfant... 

Un parent va comparer son enfant à celui d'à côté, il aura Tout lu su le sujet (sauf mon Post!), il va avoir la pression à l'approche de la rentrée en maternelle, il va subir les sous-entendus de l'entourage et de la famille...redevenir aussi dubitatif qu'un petit enfant jusqu'à mettre la pression à son assmat !!! (Non merci ! Je ne prends pas ces cadeaux!!)

Moi, assistante maternelle trèèès Professionnelle (!), je dois entendre la demande/question des parents, je dois observer/comprendre le stade de développement de l'enfant, je dois gérer les références éducatives de ma mère (!!) et me positionner face à la grande Question du Pipi-Caca-Pot... Je dois aussi m'informer et actualiser mes connaissances sur la Question, je dois prendre en compte mon groupe de gribouilles, garder le sourire et rassurer tout le monde !

Je ne dois pas (jamais) dire que le seau, la serpillère, l'eau de javel, les lingettes, le PQ, le savon noir, l'éponge, l'alcool hydroalcoolique, les pantalons mouillés, vider les pots, nettoyer les WC chaque jour et me laver les mains 110 fois par jour, ça ma barbe un peu...

Je dois penser à dire aux parents que lorsque je demande un change, au cas où, cela comprend aussi les chaussettes...parce-que le pipi, ça descend le long des jambes jusqu'aux chaussettes, puis dans les chaussures!!!

Stratégies d'assmat

- Mon principe de base est de laisser  les enfants se transmettre le Savoir et le plaisir de faire seul. De mon côté, j'impulse une dynamique, je propose, je suggère, je dis bien haut quand je vais faire pipi dans mes toilettes de grande.

- Chaque enfant a son pot personnel aussi longtemps que nécessaire. Je met le pot en vue et à disposition lorsque l'enfant commence à grimper les escaliers (repère théorique) sans rien en dire de particulier, afin d'éveiller sa curiosité sur l'objet.

- Le pot est nettoyé à la lingette javélisée après chaque passage. Pourquoi la lingette? Parce-que grâce à elle, je peux laver sur place, sans traverser la maison au risque de distribuer des gouttes de pipi sans les voir.

- J'essaye de réduire les phrases automatiques: "Tu es grand maintenant", "ce sont les bébé qui portent de couches". Parce-que c'est comme dire à un jeune: "Tu as 18 ans, tu es grand et majeur, tu peux voter...donc Tu te débrouilles maintenant"!

- Pas de mots inutiles sur le sujet à l'enfant. Par contre, des échanges détaillés avec les parents pour accorder nos violons et notre synchronisation. Si je sens que les parents ne sont pas préoccupés par le sujet "pot-culotte" pendant le week-end, je ne le serai pas plus durant la semaine...travail inutile...Ce travail ne m'incombe pas uniquement. C'est Ensemble ou Rien.

- Si j'ai l'impression que l'enfant n'est pas encore à ce stade de maturité, je n'obéis pas aux injonctions parentales. A vouloir aller trop vite, on perd du temps pour d'autres choses.

Si l'enfant refuse de passer ce stade, c'est qu'une étape n'est pas encore franchie. Par exemple, la volonté de "devenir grand" est un prérequis. Tous les enfants n'ont pas envie de devenir grands au même moment, et pour de raisons qui leurs sont propres.

- Je n'ai pas de délai de réussite. Je vais mettre en valeur la réussite de enfants plus grands et m'appuyer sur eux car ils sont des modèles privilégiés pour les plus petits. Si je n'ai pas de plus grands sous la main, je joue le modèle.

- Pour les "accidents", je dispose d'un change fourni par les parents et j'ai un petit stock d'habits de secours.

- On appelle parfois les toilettes "le Salon de thé", car on papote, on lit...

- Cette année, j'ai piqué l'idée du Tableau des pipis-cacas de Super Nanny (TV). A chaque pipi/caca = une gommette. Ce qui est intéressant, c'est de voir que lorsque l'enfant oublie une fois sur deux de coller sa gommette, on peut estimer que la chose est acquise. 

Bon, là, j'y vais...Envie pressante !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :